NOTRE VISION

DE L'AGRICULTURE

ET DE LA NATURE

Le document dans son intégralité

"Quand les citoyens protègent la terre"


Un projet phare de transition écologique pour la périphérie de Cavaillon


Le projet NATURA'LUB une autre vision


Le collectif sauvons nos terres 84 présente un projet de transition écologique pour la périphérie de Cavaillon. Il vise à créer une ceinture d’agriculture périurbaine. Comme l’ont montré d’autres expériences, les ceintures agricoles sont un levier de prospérité et d’attractivité pour un territoire. En fédérant des acteurs venus d’horizons divers, on aboutit à une réalisation mobilisatrice et d’intérêt général.


Cette ceinture agricole se cultivera selon les principes de l’agroécologie qui est une des réponses pertinentes aux grands défis globaux en matière de développement économique, social et environnemental. Une grande diversité de productions y sera développée : productions maraîchères, fruitières, légumineuses, plantes médicinales, ruchers, petits élevages (caprins, ovins, porcins, volailles) etc. Seront aussi installées sur place ou à proximité des unités artisanales de valorisation.
L’objectif de ce projet sera l’approvisionnement de la restauration collective, scolaire et hospitalière, des magasins bio et de la population de Cavaillon. Il sera atteint dans le cadre du plan alimentaire territorial piloté par le Parc Naturel Régional du Luberon.

La création d’un magasin de producteurs permettra l’accès direct des habitants, l’absence d’intermédiaire offrant une rémunération juste des agriculteurs et un prix accessible aux consommateurs.


La valorisation des déchets organiques issus de la restauration et des productions agricoles sera mise en œuvre par la création de petites unités de méthanisation et

de compostage collectif. Il sera également possible de réutiliser les eaux usées (loi du 25 mai 2020).
Ce projet générera des emplois diversifiés, y compris dans des filières inédites en cette période où le risque de chômage est important. Il est reconnu qu’un emploi agricole induit 7 à 8 emplois. Seront proposées des formations dans les domaines de la transition énergétique, de l’agroécologie…